Le DÉ D'OR peint un tel tableau, de façon drolatique, un aperçu de la vie de ces accessoires, vêtements, portés en haute couture.

Richesses imagées, saupoudrées d’un certain euphémisme, entrelacées d'une pointe d'humour.

 

Carnet d’adresses de l’auteur

Du même auteure

BULLE

Les enfants du désert

FEMMES VICTIMES - FEMMES EN VERS

Policier malgré moi

DIADÈME DE LA NATION

Descartons-nous?
Connexion avec l'univers
Entrevol de mots
Lettres ouvertes à la poésie
MISSY VOUS SOURIT
On ne vous oublie pas
Ouverture consciencée
PHILOSOPHONS-NOUS?
RENAISSANCE
République nous voilà